TDA(H) : le système de planification de repas en 6 étapes

Dans ce billet, je vous propose ma traduction de l’article « No More “What’s For Dinner?” Stress » publié sur Additude, site web anglophone spécialisé en TDA(H). N’étant pas d’origine française, je vous prie de m’excuser pour des maladresses linguistiques éventuelles.  


La planification du dîner peut être stressante pour une personne atteinte de TDA(H), surtout si vous vous sentez désorganisé et mal préparé. Vous pouvez éliminer l’incertitude et le stress de ce processus, en suivant ces conseils pour créer un TOP-menu et bien organiser vos courses.

Pourquoi planifier les repas est-il si difficile pour les personnes souffrantes d’un trouble déficitaire de l’attention (TDAH ou TDA) ? Considérez ce que cela implique – la prise de décision, la planification, l’établissement des priorités, les allers-retours dans les allées d’un supermarché où il y a toujours trop de stimuli – et vous admettrez tout de suite que c’est logique.

La planification des repas pour une famille est une tâche très mal adaptée au TDA(H). En revanche, la créativité nécessaire pour préparer un repas de dernière minute avec tout ce qu’il y a sous la main est très compatible avec le TDA(H) (bien que de tels repas créés à la volée jour après jour ne sont peut-être pas tout à fait recommandés par des autorités sanitaires et nutritionnels).

Si vous êtes chargé de cette tâche sans fin de planifier et de préparer les repas de famille, essayez d’utiliser ce système adapté au TDA(H). Cette planification de repas facile vous permettra de faire vos courses et de mettre le dîner sur la table en un rien de temps.

 

Le système de repas en six étapes

Organisez une réunion de famille. L’heure du dîner est l’occasion idéale. Demandez aux membres de votre famille leurs plats préférés. Bien que les préférences des enfants doivent être prises en compte, pensez aussi à l’équilibre nutritionnel de chaque repas qu’ils suggèrent.

Créez une liste de dîners «Top 10». Vous préparerez ces repas au cours de deux semaines, en vous laissant deux soirées par semaine libres : ces soirées-là vous commanderez, mangerez du surgelé ou irez au restaurant.

Notez vos menus sur des fiches individuelles, en répertoriant tous les plats ainsi que les ingrédients.

Triez vos cartes-repas en tenant compte des séquences de travail. Par exemple, si vous faites griller des blancs de poulet le lundi soir, faites-en quelques-uns supplémentaires pour les couper et les ajouter à votre salade César le mardi ou le mercredi.

Ayez toujours les fiches sur vous. Gardez-les dans votre sac à main ou votre portefeuille, divisées en deux groupes de cinq, afin que vous soyez prêt à faire vos achats quand vous en aurez le temps.

Sortez vos cartes au supermarché ou à l’épicerie, et le tour est joué, car vous avez déjà planifié vos repas et la majeure partie de votre liste de courses est déjà écrite.

 

Comment personnaliser le système de repas pour votre famille

La beauté de ce système réside dans sa flexibilité. Ce n’est pas seulement un système de repas compatible avec le TDA(H) – c’est VOTRE système de repas compatible avec le TDA(H). Voici quelques moyens simples de le faire fonctionner pour vous :


Soyez flexible sur les «soirées libres». En cas d’imprévu, ou si vous avez juste besoin d’une pause, prenez votre soirée joker. Le lendemain, continuez avec la prochaine carte.

Mettez à jour les menus. Si votre famille commence à avoir marre de 10 meilleurs menus qu’elle avait initialement choisis, organisez une nouvelle réunion pour noter de nouvelles suggestions de repas.

Soyez ouvert au changement. S’il y a un truc génial en promo ou si vous avez tout simplement envie d’acheter quelque chose qui n’est pas sur votre carte de menu, allez-y ! Les cartes-repas ne sont pas censées vous limiter, elles sont là pour vous soutenir. Vous les utiliserez à nouveau lorsque vous serez prêt à reprendre le système.

 

4 façons de rendre la préparation des repas encore plus facile

Lorsque vous mettez en place le système de repas adapté au TDA(H), gardez à l’esprit ces stratégies simples:

Divisez vos courses en plusieurs fois. Une virée shopping une fois par semaine peut être très fatigante et peut prendre une bonne partie de la journée. Pourquoi ne pas planifier deux voyages au supermarché chaque semaine, en utilisant chaque fois deux ou trois cartes de votre Top-10 ?

Partagez la responsabilité des préparatifs du dîner. Désignez un «cuisinier assigné» pour chacune des cinq soirées de la semaine. Les plus jeunes peuvent être les «assistants du cuisinier» en mettant la table, en rassemblant les ingrédients, etc. Les enfants qui vont au collège ou au lycée peuvent apprendre à préparer un ou deux des 10 meilleurs dîners familiaux. En fait, ils vont apprécier la responsabilité de préparer l’un de leurs repas préférés pour le reste de leur famille.

Décongelez à l’avance. Sortez les ingrédients surgelés pour le dîner de lendemain en préparant le repas du soir. Mettez-les au réfrigérateur le matin. (Comme ça, vous aurez une deuxième chance le matin si vous avez oublié de décongeler la veille !)

Faites cuire des portions doubles et congelez-les. N’hésitez pas, vous vous offrirez ainsi plus de soirées libres.


Article de Patricia Quinn (membre de ADDitude ADHD Medical Review Panel) traduit et adapté par Natalia Descombes

La version originale de l’article en anglais : https://www.additudemag.com/meal-planning-tips/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *